Sport / Jeux de Paris

Pratiquer l'escalade à Paris

À la fois technique et exigeante physiquement, l’escalade sportive brille par la diversité de son programme lors des Jeux de Paris 2024

Après des débuts olympiques à Tokyo 2020, l’escalade sportive est de nouveau au programme olympique en 2024 à Paris. L’occasion de découvrir ou redécouvrir cette discipline fascinante et vertigineuse : son histoire, où la pratiquer à Paris, où et quand se déroule la compétition olympique…

Présentation de la discipline

© Fotolia

L’escalade est une activité ancestrale mais sa dimension sportive est beaucoup plus récente. Il faut attendre 1985 pour trouver trace d’une première compétition sportive, appelée SportRoccia, à Bardonecchia, près de Turin en Italie. Cette compétition se déroule sur des falaises naturelles. L’année suivante, la ville de Vaulx-en-Velin, près de Lyon en France, accueille un tournoi d’escalade sportive, cette fois-ci sur un mur artificiel, alors une première.

En 1991, les premiers Championnats du monde sont organisés. En 2007, la Fédération internationale d'escalade (IFSC) voit le jour et organise deux événements à l’Accor Arena, le championnat d’Europe en 2008 puis le championnat du monde en 2012. Ces deux événements marquent les esprits et le Comité international olympique (CIO) est convaincu : l’escalade sportive fait ses débuts aux Jeux de Tokyo 2020.

Au Japon, les athlètes concourent dans trois catégories différentes et le score cumulé permet de déterminer un classement final, chez les hommes comme chez les femmes :

  • en bloc : les athlètes grimpent des murs de 4,5 mètres de hauteur, sans corde, en un temps limité et en faisant le moins de tentatives possibles
  • en difficulté : les athlètes escaladent le plus haut possible un mur de plus de 15 mètres de hauteur en six minutes, avec une corde, et ce sans avoir vu le mur à l’avance
  • la vitesse : les athlètes s’affrontent en un-contre-un lors d’une course spectaculaire sur un mur de 15 mètres de hauteur avec une déclinaison de cinq degrés

Aux Jeux de Paris 2024, les épreuves sont organisées différemment. L’escalade sportive est composée de deux épreuves distinctes : d’un côté le combiné bloc-difficulté et de l’autre la vitesse. Il y a donc deux fois plus de médailles distribuées en escalade sportive à Paris en 2024.

Au Japon, la slovène Janja Garnbret (auréolée de 8 médailles d’or à des championnat du monde) et l’espagnol Alberto Ginés ont marqué l’histoire de leur discipline en remportant les premières médailles d’or olympiques. Ils ont la ferme intention de conserver leur titre, à Paris pendant l’été 2024. Mais la concurrence est au rendez-vous :

  • le tchèque Adam Ondra, cinq fois champion du monde
  • le français Mickael Mawem, champion du monde en 2023
  • l’autrichien Jakob Schubert, vainqueur de deux épreuves aux championnats du monde 2023
  • l’américaine Brooke Raboutou, médaillée de bronze aux championnats du monde 2023
  • la française Oriane Bertone, médaillée d’argent en bloc aux championnats du monde 2023

Tous ces athlètes utilisent du matériel adapté à la pratique de leur discipline : des chaussons d’escalade, de la magnésie (une substance à l’apparence de talc qui permet d’assécher les mains) et une corde ou un mousqueton, selon les épreuves.

Les lieux où pratiquer l’escalade à Paris

© Germain Hazard

L’escalade est un sport de plus en plus populaire à Paris. La Ville de Paris met à disposition une vingtaine de murs d’escalade, installés au sein de gymnases publics situés dans différents quartiers de la capitale. Pour y avoir accès, il faut prendre contact avec des associations ou des clubs spécialisés comme par exemple :

  • 9àPic (9e)
  • la CLAJE (12e)
  • Atoutprises (15e)
  • Cimes 19 (19e)
    Ces clubs proposent des sessions de cours ou de grimpes collectives pour débutants et confirmés, et petits et grands.

Signe de la popularité grandissante, l’escalade a également vu l’émergence de salles privées appliquant des tarifs à l’unité, en abonnement mensuel ou annuel et en accès illimité :

  • Climb Up Paris-Porte d'Italie (13e)
  • Vertical’Art Pigalle (18e)
  • Arkose (plusieurs adresses à Paris et dans le Grand Paris)
  • Climbing District (plusieurs adresses à Paris)
    Ces établissements sont implantés dans plusieurs arrondissements parisiens et proposent des équipements modernes offrant plusieurs avantages : large amplitude horaire, lieu de vie avec un bar, café ou un restaurant, espaces de coworking

Et parce que les Jeux de Paris 2024 dépassent le cadre du sport, rendez-vous à SPOT24, notre lieu multiforme inédit dédié aux nouvelles disciplines olympiques. Installé près de la tour Eiffel, SPOT24 propose notamment une exposition constituée de pièces du musée olympique de Lausanne ainsi que des créations originales mais également des animations, battles, initiations sportives consacrés - entre autres - à l'escalade sportive.

Le site olympique de l’escalade aux Jeux de Paris 2024

© YNS PLT - Unsplash

Les Jeux de Paris 2024 se déroulent sur tout le territoire du Grand Paris. Les épreuves d’escalade ont lieu au Bourget, en Seine-Saint-Denis, au nord-est de la capitale. Le site d’escalade du Bourget comprend 5 murs d’escalade : un indoor pour l’échauffement et 4 outdoor pour la compétition. Les installations indoor sont un héritage pérenne des Jeux de Paris dont bénéficie le territoire et ses habitants après les Jeux.

Les épreuves de vitesse ont lieu du 5 au 8 août 2024 et les épreuves du combiné bloc-difficulté ont lieu du 5 au 10 août 2024. Les athlètes s’affrontent pour le plus grand plaisir des 6 000 spectateurs.

Oriane Bertone, la Française de l’escalade à suivre aux Jeux de Paris 2024

© O. Taris

Oriane Bertone est un talent précoce. À 11 ans, elle participe déjà à des compétitions internationales. À 18 ans, elle devient vice-championne du monde de bloc, en août 2023. Et entre-temps, elle est décorée d’une médaille de bronze aux Championnats d'Europe en 2022 et remporte une première victoire en Coupe du monde, en juin 2023.

Tout va donc très vite avec Oriane Bertone, cette Réunionnaise désormais installée en région parisienne. L’objectif est clairement affiché pour 2024 : monter le podium olympique à domicile aux Jeux de 2024 qui viendrait couronner une ascension fulgurante pour cette jeune athlète !

à voir aussi