A la découverte du 17e arrondissement de Paris

A la fois populaire, branché, commerçant, culturel… le 17e offre une diversité qui le rend unique.

Le 17e réunit des quartiers aussi charmants que différents, des Ternes aux Batignolles en passant par les Épinettes, Martin-Luther-King ou bien Champerret.... En perpétuelle évolution, cet arrondissement est à la fois populaire et branché, commerçant et culturel, familial et solidaire. Un mélange des genres qui le rend unique.

Un arrondissement vert et proche de la nature

Parc Clichy-Batignolles - Martin Luther King © Sergio Grazia

Construit sur une ancienne friche ferroviaire, l’éco quartier Clichy-Batignolles est un vaste projet très innovant de développement durable. Le parc Martin- Luther King en est le point d’orgue. D’une surface de 10 hectares, ce paradis sauvage imaginé par la paysagiste Jacqueline Osty est conçu autour de trois thèmes : l’eau, le sport, et les saisons. Le parc a également donné naissance à deux jardins partagés engagés pour l’écologie. On peut y apercevoir le tout nouveau tribunal de Paris, véritable prouesse architecturale de l'architecte Renzo Piano. Le bâtiment grâce à ses solutions environnementales s'inscrit parfaitement dans la logique de ce projet d'aménagement urbain. Grâce à la prolongation de la ligne 14 du métro, notamment, ce nouveau quartier est très bien desservi

Le square des Batignolles est le second plus grand espace vert de l’arrondissement, après le parc Martin-Luther-King. Sa nature faussement sauvage, sa grotte, sa cascade, sa rivière et son lac miniature lui donnent une allure très bucolique. Le square comporte quelques-uns des plus grands arbres de Paris : 4 platanes dépassent les 30 mètres de hauteur.

Quartier Pereire - Malesherbes, en contrebas du boulevard Pereire (accès face au 34 boulevard Pereire ou face au 116 rue de Saussure), un escalier en fer mène à la promenade de la Petite Ceinture, en lieu et place de l’historique ligne ferroviaire du même nom.

Autre promenade incontournable du quartier : la promenade Pereire. Moins connue des Parisiens, elle se déroule sur un peu plus d’un kilomètre, entre la porte Maillot et la place du Maréchal Juin. Bon à savoir : la portion de la promenade entre les rues Lebon et Bayen est dédiée aux rollers.

Un arrondissement aux airs de village

Félix Lobligeois Batignolles

Niché entre les quartiers Legendre-Levis et les Epinettes-Bessières, le quartier des Batignolles est sans conteste l’un des villages les plus emblématiques de la capitale. Très apprécié pour sa tranquillité et ses commerces pointus, il est particulièrement animé autour de la place du Docteur Felix-Lobligeois. Cette petite place piétonne, où se dresse une église, est entourée de bistrots, terrasses et restaurants. Côté architecture, le quartier fait la part belle aux immeubles haussmanniens. Le quartier est jalonné d’œuvres street art, la plus monumentale étant sans doute la fresque de William Mackendree (angle rue des Dames, et rue Biot). Même son le marché couvert des Batignolles, réputé pour la qualité de ses produits, en est recouvert.

Plus au Nord, trois autres marchés valent également le détour, donnant à la capitale des allures de campagne. Historique, le marché couvert des Ternes est le plus ancien marché couvert de Paris (1852). Du côté de Courcelles-Wagram, le marché Poncelet, dans la rue du même nom, est réputé pour être l’un des plus beaux de la capitale. Enfin, à la porte de Champerret, le très convivial marché Berthier est une adresse appréciée des habitants du quartier.

Pour échapper quelques instants à l’agitation urbaine de La Fourche-Guy Moquet, il faut rejoindre le quartier des Epinettes. Autrefois ouvrier, il a conservé de jolis passages, cours, ilots végétalisés qui lui donne l’allure de petit village. Point d’orgue du quartier : la Cité des Fleurs, une adresse insolite d’où se dégage un doux parfum de fleurs. Créée en 1847, cette rue bucolique est située à quelque mètres seulement du métro Brochant. Outre ses admirables jardins, elle affiche de magnifiques façades du 19e siècle.

Un arrondissement culturel

Citéco - Hôtel Gaillard

L’offre culturelle du 17e est particulièrement diversifiée. Les nombreux cinémas, musées, centres culturels et salles de spectacles reflètent l’âme d’un arrondissement aux multiples facettes.

Côté cinéma, la cinémathèque Robert Lynen, la plus ancienne de France (1926) s’est donné pour objectif de faire du cinéma un support pédagogique, un spectacle récréatif, et un objet de culture. Le Cinéma des Cinéastes, classée "Art et Essai" est reconnu comme un lieu culturel et de débat emblématique. Près de la place de l’Etoile, le Club de l’Etoile est, lui aussi, une institution. Ancien théâtre à l’italienne, il est réputé pour organiser des projections privées, des ciné-clubs, des ciné-concerts ou des avant-premières.

A quelques mètres des boulevards extérieurs, le Centre européen du Judaïsme est un grand complexe cultuel (synagogue), culturel (espaces d’exposition) et institutionnel (bureaux du Consitoire). Une invitation à (re)découvrir l'histoire, les fêtes, et la culture de la communauté juive française.

Quartier Malesherbes, le musée national Jean-Jacques Henner rassemble une grande partie des œuvres de l’artiste, lauréat du prestigieux Grand Prix de Rome de peinture en 1858. A deux pas du musée, les trois statues des Dumas, place du général Catroux mettent à l'honneur trois générations de cette illustre famille : Alexandre Dumas, Alexandre Dumas fils et le Général Dumas.

Dans un autre registre, la Maison de l’Europe de Paris, véritable espace public européen de débat, et Citéco, le musée de l’Economie, offrent aux Parisiens la possibilité de vivre des expériences culturelles et citoyennes nouvelles.

Quartier Ternes, le café-théâtre Le Grenier propose des dîners-spectacles où le rire et l’humour sont rois depuis 4 décennies ! Enfin, le Palais des Congrès de Paris et les Ateliers Berthier deuxième salle de l’Odéon- Théâtre de l’Europe comptent parmi les salles de spectacle les plus prestigieuses de la capitale.