Hébergements : taxe de séjour à Paris

Les tarifs et les modalités de déclaration de la taxe de séjour à Paris.

Mis à jour le 5 janvier 2024

NOUVEAUTÉ 2024

Le projet de loi de finances 2024 votée fin décembre par le Parlement, entérine une modification tarifaire de la taxe de séjour en 2024.
Une taxe additionnelle à la taxe de séjour dans les communes franciliennes, au profit de l’établissement public Île-de-France Mobilités (IDFM) et applicable au 1er janvier 2024, est entrée en vigueur. Les tarifs de la taxe de séjour applicables à Paris évoluent de ce fait à partir du 1er janvier 2024.

Télécharger la grille des tarifs 2024

Plus d'info sur Taxedesejour.paris.fr
Pour contacter directement l'Unité Comptable Taxe de Séjour de la Ville de Paris et accéder à votre dossier, ou toute autre question, rendez-vous sur Mon Paris, rubrique Contact



QU'EST-CE QUE LA TAXE DE SÉJOUR ?

Paris, comme de nombreuses autres communes françaises à vocation touristique, a fait le choix de demander aux vacanciers séjournant sur son territoire de payer une taxe de séjour. La taxe de séjour est due par personne et par nuitée. Son montant varie selon le type d’hébergement et son éventuel classement.

La taxe de séjour est destinée à aider les communes qui la perçoivent à financer les dépenses liées à la fréquentation touristique et à la protection des espaces naturels pouvant accueillir des vacanciers.

Le vacancier doit payer la taxe de séjour au logeur, au propriétaire ou au professionnel qui assure le service de réservation par internet pour le compte du logeur ou du propriétaire (plateformes telles AirBnB, Abritel, etc.). Le logeur, le propriétaire ou le professionnel intermédiaire doit ensuite verser la totalité de cette taxe de séjour à la Ville de Paris.